Gif Atelier


L'atelier d'écriture de Gardanne se déroule au siège de l'AAI, 35 Rue Borely, 13120 Gardanne
chaque vendredi de 14h à 16h.
Pour contacter l'AAI utiliser l'adresse e-mail : aai.esj@wanadoo.fr ) ou téléphoner au 0442515299

L'atelier d'écriture de la Méjanes d'Aix se déroule chaque jeudi de 10h à 12h à la Mareschale, 27 avenue de Tübingen 13090 Aix-en-Provence (TEL : 04.42.59.19.71 - e-mail Ecrits.Alaai@gmail.com ) et aussi le premier lundi du mois (même heure, même lieu).

L'animation ci -dessous représente l'aspect avant tout ludique de cet atelier gratuit ouvert à tous. Du rire et de la légèreté...

samedi 22 septembre 2012

Les raisons du Choix d'un livre


Vendredi 21 septembre :

La consigne :
Choisir un livre dans le coin bibliothèque de l’AAI puis écrire sur les raisons de ce choix en commençant par une phrase du type :
Me voilà avec « titre du livre » dans les mains. Mais pourquoi ai-je choisi ce livre ?

(Des pages de lecture sur le rapport entre le livre, les premières lectures  et des auteurs célèbres étaient disposées sur la table de travail pour donner des idées)

___________



Me voilà avec « tu leur diras… » dans les mains. Mais pourquoi ai-je choisi ce livre ?
Je l’ai choisi parce qu’il était caché derrière une autre rangée de livres et qu’il a attiré mon regard.
Il invoque le souvenir de Jacques Brel.
Il est en bon état.
Il est agrémenté d’une belle photo de Brel et sa compagne.
Il invoque l’histoire d’amour entre Brel et Maddly Bamy et sa passion pour la navigation et pour le pilotage de son avion ainsi que son amour pour les îles Marquises.

(Florent C.)
___________

The grapes of wrath de John Steinbeck

Me voilà avec les raisins de la colère de Steinbeck mais pourquoi ai-je choisi ce livre ?
D’abord le titre m’est connu, je ne l’ai jamais lu pourtant cela me parle :

En premier je suis en colère en ce moment.
En 2ème Les raisins, on est en période des vendanges.
En 3ème Il était devant la pile et à ma hauteur.
En 4éme Il est un peu abîmé, il a dû beaucoup servir ! comme quelqu’un qui arrive à un âge avancé, beaucoup de mains l’ont touché, regardé, aimé ou détesté.
En 5ème je viens de le feuilleter, je vais le lire il a l’air de correspondre à mon état d’âme et à ma colère.

(Christian Duvoy)

___________


Livre autobiographique de Jacques Lanzmann

Me voilà avec le têtard. Mais pourquoi ai-je choisi ce livre ?
Non je ne l’ai pas choisi parce qu’il serait tout corné, tout jauni, tout auréolé. Ça c’est mon travail, le fruit de ma lecture. Les livres, je les aime propres, pour ensuite les maltraiter, moi.
Le têtard, le titre contient le nom du héros. De quelle aventure un têtard peut-il donc être un héros ? Je l’imagine tournant dans sa mare au fond d’un jardin. Palpitant. Un têtard qui serait un héros serait certainement un peu bizarre. Il lui aurait au moins poussé des pattes ou des ailes. Il sauterait de marre en marre et tomberait sur un os. Peut-être deviendrait-t-il papillon. Un roman initiatique, voilà ! c’est certainement çà.

(Zoéffine)

___________

Livre contenant plusieurs romans de Honoré Balzac

Pourquoi j’ai choisi ce livre.

Parce que j’ai insuffisamment lu les romans de Balzac. Le grand Balzac. Balzac que l’on cite par ici et par là comme s’il faisait jaillir une source de sagesse inépuisable. Honoré Balzac. Honoré ? Peut-on échouer avec un nom comme ça ? Chasteté ? Auguste ? Une des neuf muses de la vertu françaises ?
Honoré de Balzac. Soulignons le de.  Le de honorifique qui distingue ces gens bien nés. Et les gibiers de potence ou les corps à raccourcir.
Balzac au gros bidon de campagnard, à croire Rodin,  (Auguste. Mais sans de) qui faisait son portrait, son polaroïd style XIXéme . Qui le présente en chemise de nuit – encafeté,  insomniaque - puisant dans les noirceurs de la nuit les ébènes de l’âme.

( Michel René Alix)

___________



 Me voilà avec les animatueurs dans les mains. Mais pourquoi ai-je choisi ce livre ?

Parce que j’ai  trouvé le titre amusant. Je suis dans un atelier d’écriture dirigé par un animateur – j’espère qu’il ne va pas le tuer –
J’espère que lui ne sera pas mort par l’écriture comme l’auteur l’a été par la télévision.
L’auteur du livre paraît ne pas avoir vécu sa vie d’animateur paisiblement. C’était son métier, est-il toujours possible de vivre son métier paisiblement ?

Je n’ai pas vécu mon métier paisiblement, ou pas souvent. La peur de ne pas être à la hauteur m’a habitée souvent. J’étais infirmière, la mort planait au-dessus de moi, allait-elle frapper quelqu’un aujourd’hui ?

Je n’ai pas choisi ce métier mais je me dis parfois que même si je l’avais choisi (ou choisi un autre) une peur m’aurait habitée. J’ai besoin d'être reconnue dans ce que je fais. Ce n’était donc peut-être pas la mort qui m’effrayait ! mais depuis que j’ai admis que je ressentais une peur je n’arrive pas à l’identifier. Peur de quoi ? Voilà la question toujours présente aujourd’hui, bien que je ne travaille plus.
Disparaîtra-t-elle un jour ?

(auteur anonyme)

___________

Prix Goncourt 2010 - La carte et le territoire de Michel Houellebecq

Me voilà avec la Carte et le Territoire dans les mains. Mais pourquoi ai-je choisi ces feuilles empoussiérées ?
Évidemment mon premier regard s’est posé sur l’auteur : Houellebecq ! Un sacré mec ce Michel qui vivait comme moi en Irlande et pourtant… je n’ai pas beaucoup aimé ce que j’avais lu de lui. Sa poésie ? je l’ai détestée… mais le livre est beau, couleur crème comme un café, avec une belle affiche de « Rentrée littéraire ». Et puis ce titre me plaît.
Il y a du voyage, de la sueur, du rapport très terre à terre pour sûr.

Enfin vais-je lire plus de vingt pages ? vais-je pouvoir découvrir de nouvelles expressions assez politiquement incorrectes ?   
Je l’espère.

(Rolland Pauzin)