Gif Atelier


L'atelier d'écriture de Gardanne se déroule au siège de l'AAI, 35 Rue Borely, 13120 Gardanne
chaque vendredi de 14h à 16h.
Pour contacter l'AAI utiliser l'adresse e-mail : aai.esj@wanadoo.fr ) ou téléphoner au 0442515299

L'atelier d'écriture de la Méjanes d'Aix se déroule chaque jeudi de 10h à 12h à la Mareschale, 27 avenue de Tübingen 13090 Aix-en-Provence (TEL : 04.42.59.19.71 - e-mail Ecrits.Alaai@gmail.com ) et aussi le premier lundi du mois (même heure, même lieu).

L'animation ci -dessous représente l'aspect avant tout ludique de cet atelier gratuit ouvert à tous. Du rire et de la légèreté...

lundi 25 mars 2013

Carré lescurien

René Magritte - Homme à la plage - 1927



Atelier du 22 mars 2013 - Carré lescurien


La marche trompe la piste rose
et Rose marche sur la piste.
La piste trompe la marche rose.

Marche ! Trompe ! Piste la rose
et piste la Rose qui se trompe de marche
La Rose se trompe, la piste est en marche

En marche Rose, te trompe pas de piste !
(Christian Duvoy)

______________________

Coupe la planche ! Sombre orange,
La sombre planche orange se coupe
et coupe la sombre orange sur la planche.

Planche, sur la coupe sombre de l'orange !
(Florent C)

______________________


Le vaisseau vogue et coupe la vague.
Une coupe de vaisseau vague mais en vogue
vogue sur la vague puis un vaisseau dans une coupe
vague se coupe et vogue tel un vaisseau.

(Rolland Pauzin) – Dans ce carré lescurien si l'on retire les mots de liaison un obtient un palindrome utilisant les 4 mots en question

vaisseau vogue coupe vague / coupe vaisseau vague vogue
vogue vague vaisseau coupe / vague coupe vogue vaisseau. consigne 1 avec tendre vogue vague pointu

Le pointu vogue sur la vague tendre
Ah ! Vogue tendre pointu si vague
La vogue du pointu ne va tendre sur la vague
le vague tendre qui vogue sur son pointu
(Rolland Pauzin)

_______________


Carré lescurien avec les mots : planche porte coupe bouche
en créant les 24 permutations possibles :

La planche porte la coupe vers la bouche
Ta planche coupe ma porte et ma bouche
La planche bouche ou coupe la porte
La planche de la porte bouche et coupe
La planche plus qu'une coupe bouche la porte
Planche bouche, qui porte ta coupe ?

Porte cette planche comme une coupe à ta bouche
La porte ou la planche sur ta bouche coupe
Porte la coupe d'une planche à ta bouche
Qui porte haut une coupe, bouche tout avec une planche
Un porte-bouche planche sur cette coupe
Porte à ta bouche la coupe et planche !

Coupe la planche puis bouche la porte
La coupe sur cette planche se porte vers ta bouche
Coupe-bouche ou planche de porte ?
Coupe cette bouche et porte la planche
La coupe se porte, la planche bouche
Coupe la porte et bouche-la avec la planche

Bouche la porte puisqu'on coupe une planche
Bouche la porte avec cette planche qui se coupe
Bouche cette coupe et porte cette planche
Bouche ou coupe la porte et la planche
Bouche la planche ou coupe la porte
Bouche cette planche et porte-moi cette coupe

(Rolland Pauzin)


Exemple utiliser les 4 mots suivants dans une phrase et les retourner tant qu'on peut :
vague vogue planche blanche

La planche blanche vogue sur la vague
La Blanche planche sur cette vogue de le vague
et de la planche qui vogue sur la vague blanche.
Ah, vogue de la vague planche blanche !
(Rolland Pauzin)

CONSIGNE :
Écrire un poème fait de 4 mots que l'on va retourner dans tous les sens possible.

On nomme cela un poème carré ou le carré lescurien créé par Jean Lescure

exemples :
À foule qui se ferme sable sombre
Au sable ferme la foule sombre
Sombre, ferme, foule le sable
Foule ferme où sombre du sable

Jean Lescure ("Poèmes carrés", dans le recueil "Drailles" - éditions Gallimard, 1968)

Feuille de rose porte d'ombre
Ombre de feuille porte rose
Feuille, porte l'ombre d'une rose
Feuille rose à l'ombre d'une porte
Toute rose ombre une porte de feuille

Jean Lescure ("Poèmes carrés", dans le recueil "Drailles" - éditions Gallimard, 1968)

Définition
Le carré lescurien utilise quatre mots permutant entre eux.

Rien n’est plus facile que d’interchanger les beaux adjectifs.
Rien n’est plus beau que d’interchanger les faciles adjectifs.

Avec les substantifs déjà la difficulté se fait plus étrange.
Avec la difficulté déjà le substantif se fait plus étrange ».
Ces phrases de Jean Lescure définissent la permutation en la pratiquant.

Pour se faciliter la tâche :
Il faut prendre des mots qui peuvent être à la fois un verbe conjugué et un nom commun ou un adjectif cela facilite les permutations.
Voir : porte coupe bouche branche colle chine prime montre vogue planche foule sombre joue ferme orange (adjectif, nom)

Tableau : René Magritte - Homme à la plage - 1927