Gif Atelier


L'atelier d'écriture de Gardanne se déroule au siège de l'AAI, 35 Rue Borely, 13120 Gardanne
chaque vendredi de 14h à 16h.
Pour contacter l'AAI utiliser l'adresse e-mail : aai.esj@wanadoo.fr ) ou téléphoner au 0442515299

L'atelier d'écriture de la Méjanes d'Aix se déroule chaque jeudi de 10h à 12h à la Mareschale, 27 avenue de Tübingen 13090 Aix-en-Provence (TEL : 04.42.59.19.71 - e-mail Ecrits.Alaai@gmail.com ) et aussi le premier lundi du mois (même heure, même lieu).

L'animation ci -dessous représente l'aspect avant tout ludique de cet atelier gratuit ouvert à tous. Du rire et de la légèreté...

dimanche 30 septembre 2012

Je me souviens que Reda Caire ... et oui souvenirs souvenirs


Textes à lire :

Je me souviens écrit par Georges Perec





1  Je me souviens que Reda Caire est passé en attraction au cinéma de la porte de Saint-Cloud

2  Je me souviens que mon oncle avait une 11 CV immatriculée 7070 RL 2.

3  Je me souviens du cinéma Les Agriculteurs, et des fauteuils club du Caméra,
et des sièges à deux places du Panthéon.

4  Je me souviens de Lester Young au Club Saint-Germain; il portait un complet de soie bleu avec une doublure de soie rouge.

5  Je me souviens de Ronconi, de Brambilla et de Jésus Moujica; et de Zaaf, l'éternel "lanterne rouge".

6 Je me souviens qu'Art Tatum appela un morceau Sweet Lorraine parce qu'il avait été en Lorraine pendant la guerre de 14-18.


7 Je me souviens du « tac-tac »

8. Je me souviens d’un Anglais manchot qui battait tout le monde au ping-pong à Château d’Oex. »

9 Je souviens de Ploum ploum tra la la.

10 Je souviens qu'un ami de mon cousin Henri restait toute la journée en robe de chambre quand il préparait ses examens.

11  Je me souviens du Citoyen du Monde Garry Davis. Il tapait à la machine sur la place du Trocadéro.

12 Je me souviens des parties de barbu aux Petites-Dalles.

13 Je me souviens des Trois Évêchés : Metz, Toul et Verdun.

14 Je me souviens du pain jaune qu'il y a eu pendant quelque temps après la guerre.

15  Je me souviens des premiers flippers »: justement, ils n’avaient pas de flippers.

16  Je me souviens des vieux numéros de L’Illustration

17  Je me souviens des aiguilles en acier, et des aiguilles en bambou, que l'on aiguisait sur un frottoir après chaque disque.

18  Je me souviens qu’au « Monopoly », l’avenue de Breteuil est verte, l’avenue Henri-Martin rouge et l’avenue Mozart orange.

19  Je me souviens de:  « Ich weiss nicht was soll es bedeuten  Das Ich so traurig bin. »
 et de:  « I wander lonely as a cloud  When all at once I see a crowd  A ? of golden daffodils. »

20 Je me souviens que Junot était duc d'Abrantès.

21 Je me souviens de:  « Grégoire et Amédée  présentent  Grégoire et Amédée  dans  Grégoire et Amédée »  (et de Furax aussi, bien sûr).

22 Je me souviens qu'un jour mon cousin Henri a visité une manufacture de cigarettes et qu’il en a rapporté une cigarette longue comme cinq cigarettes.

23 Je me souviens qu’après la guerre on ne trouvait presque pas de chocolat viennois, ni de chocolat liégeois, et que, pendant longtemps, je les ai confondus.

24 Je me souviens que le premier microsillon que j'ai écouté était le Concerto pour hautbois et orchestre de Cimarosa.

25  Je me souviens d'un pion corse qui s'appelait Flack « comme la D.C.A. allemande ».

26  Je me souviens des « High Life » et des « Naja ».

27  Je me souviens avoir obtenu, au Parc des Princes, un autographe de Louison Bobet.

28  Je me souviens que pendant plusieurs années, l’expression la plus sale que je connaissais était « tremper la soupe » ; je 1'avais vue dans un dictionnaire d'argot que j’avais lu en cachette. Je n'ai jamais entendu personne l'employer et je ne suis plus très sûr de ce qu'elle voulait dire (sans doute un équivalent de « faire feuille de rose »).

29   Je me souviens des Quatre Fils Aymon et d'une autre histoire qui s'appelait Jean de Paris.

Etc.

(« Je me souviens » de G. Perec – Hachette 1978 )

La première consigne de l'atelier du 27 était d'écrire 5 phrases commençant par « je me souviens de » suivi du nom d’une personne connue. Cette consigne n'était qu'une étape préparatoire pour la seconde consigne décrite dans le message précédent. Voici au moins deux exemples des "je me souviens" produits à la suite de l'exemple de Georges Perec.

Contributions :

1 Je me souviens avoir rencontré serge Gainsbourg en 1972 sur les quais de seine à Paris ,je lui ai dis "bonjour Mr Gainsbourg" il me répondit "bonjour petit", il était tel qu'on le voyait à la télé.
2 Je me souviens avoir rencontré Jean-louis Trintignant en 1976 à Plombières. Il est très gentil et agréable .
3. Je me souviens de Mr Higelin jacques accompagné d'une très jeune femme qui tenait un petit chien dans ses bras c'était à Langres et j'étais en voiture, c'était en 2005.
4. Je me souviens avoir rencontré des émirs arabe à La Baule en 1987 au casino, à chaque fois qu'ils gagnaient ils laissaient un jeton de 500 fr.
5. Je me souviens d'avoir rencontré le père noël en Indochine ,en 1959, il descendait d'un hélicoptère .
(Christian Duvoy)

_________________

  1. Je me souviens de Jacques Roubaud qui avait signé son livre avec le signe mathématique « appartenir ». Il s’amusait avec les mots. Je le suis encore sur ce chemin.
  2. Je me souviens de Woody Allen sortant du Shelbourne à Dublin. Il hésitait. Droite ? Gauche ?  J’hésitais, une bonne question ou un simple bonjour ? En fait on s’est croisé en silence.
  3. Je me souviens de Stephen Roche, vainqueur du tour de France cette année-là. C’était trois mois plus tôt à Narbonne. On causait anglais. Sourires. Rires… et puis une question embarrassante et un « Au revoir ».
  4. Je me suouviens de Destrumelle dont j’ai gardé un morceau (20cm sur 10) du maillot marseillais à la fin de la finale de la coupe de France 1969, gagnée par l’OM. Maillot sale, déchiré, plein de sueur et de sang. Tout pour me plaire. Oui le "grand" Destrumelle, ce footeux désormais inconnu !
  5. Je me souviens de Beckett – non – oui – Je me souviens d’un mot ? lequel ? Oui ? Non ? Maux ? Motos ? Je me souviens de Bec… quoi ? Non. Je perds la mémoire comme dans son poème mais je me souviens d’Alzheimer.

( Rolland Pauzin)