Gif Atelier


L'atelier d'écriture de Gardanne se déroule au siège de l'AAI, 35 Rue Borely, 13120 Gardanne
chaque vendredi de 14h à 16h.
Pour contacter l'AAI utiliser l'adresse e-mail : aai.esj@wanadoo.fr ) ou téléphoner au 0442515299

L'atelier d'écriture de la Méjanes d'Aix se déroule chaque jeudi de 10h à 12h à la Mareschale, 27 avenue de Tübingen 13090 Aix-en-Provence (TEL : 04.42.59.19.71 - e-mail Ecrits.Alaai@gmail.com ) et aussi le premier lundi du mois (même heure, même lieu).

L'animation ci -dessous représente l'aspect avant tout ludique de cet atelier gratuit ouvert à tous. Du rire et de la légèreté...

dimanche 7 octobre 2012

Le baiser génère du bonheur

L'horloge et l'arbre de Dali


Deuxième exercice du vendredi 5 Octobre était le suivant :

Chaque participant prend un des livres posés sur la table et traitant de sujets très variés.
il prend dans une page 1 nom 1 verbe 1 adjectif  et un autre nom
Puis refait un autre choix  dans deux ou trois autres pages (en fonction du nombre de participants)

On construit ensuite un texte de la façon suivante :
Prendre le nom du premier participant, le verbe du second, l’adjectif (ou l’adverbe) du troisième puis le nom du quatrième pour former la première ligne. Et ainsi de suite jusqu’à ce que l’on obtienne environ 10 phrases/lignes.

On se permet d’intervertir verbe et adjectif ou nom et adjectif et l’on ajoute des mots de liaisons pour donner au texte une allure plus cohérente.

Solutions proposées pour ce travail en commun :

Tout baiser génère du bonheur


Sur la fenêtre un baiser incompréhensible. Une femme
de Bougie parle comme un insignifiant phoque
Au cardinal qui pêche devant trois horloges froides :
« ô, triade mystérieuse que mastique le canaque ? »

Son cœur entendu sous sa belle main
homozygote bat encore tandis qu’un arbre aussi singulier
qu’un piano, s’étudie à travers des lunettes successives.

Mais l’évènement lasse les amoureux du jardin.
Lors un doigt excitant change leur haleine
Et leurs yeux reviennent au bonheur quotidien.

TABLEAU : l'horloge et les montres molles dans "persistence of memory" de SalvadorDali (persistance de la mémoire) 

Du piano à l’arbre singulier


Le piano s’étudie avec des lunettes successives.
C’est le cœur qui entend la belle main
ou le doigt qui est changé par l’excitante haleine.

L’incompréhensible femme baise la fenêtre.
« Oh triade mystérieuse, mastique le Kanak » murmure-t-elle,
lorsqu’elle songe au cardinal pêchant les trois horloges froides.

Ses yeux reviennent quotidiennement à son bonheur.
Elle peut voir la bougie parler à l’insignifiant phoque.
Si ces évènements lassent les amoureux du jardin
elle sait que l’homozygote bat l’arbre singulier.