Gif Atelier


L'atelier d'écriture de Gardanne se déroule au siège de l'AAI, 35 Rue Borely, 13120 Gardanne
chaque vendredi de 14h à 16h.
Pour contacter l'AAI utiliser l'adresse e-mail : aai.esj@wanadoo.fr ) ou téléphoner au 0442515299

L'atelier d'écriture de la Méjanes d'Aix se déroule chaque jeudi de 10h à 12h à la Mareschale, 27 avenue de Tübingen 13090 Aix-en-Provence (TEL : 04.42.59.19.71 - e-mail Ecrits.Alaai@gmail.com ) et aussi le premier lundi du mois (même heure, même lieu).

L'animation ci -dessous représente l'aspect avant tout ludique de cet atelier gratuit ouvert à tous. Du rire et de la légèreté...

lundi 4 février 2013

Terine mathématique

Jheronimus Bosch 1450 - 1516 /  Adoration de l'Enfant



Atelier du premier février 2013

Exercice 3/4 - écrire une terine à la Queneau utilisant des chiffres et termes mathématiques
Poème au format suivant : ABC CAB BCA où A B et C sont les mots finaux.

Si je suis ton demi
toi tu es ma moitie
allons faire un bébé

qu'il est beau ce bébé
il n'est pas réussi qu'à demi
il fait bien deux moitiés

allez, viens ma moitié
promenons ce bébé
qui ne dort qu'à demi

(Brigitte)

_____________


Terine mathématique

Deux amoureux se regardaient entre quat'-z-yeux
mais leur unique enfant comme une Madeleine
pleurait dans le miroir d'un local des 4'zarts.

Ces deux beaux tourtereaux adoraient tant les arts
qu'un irradiant soleil reflétait dans leurs yeux
les souvenirs de Proust au goût de madeleine.

La fille – pauvre enfant du nom de Madeleine – 
passionnée par les maths et réfractaire aux arts
comptait les gouttes d'eau qui tombaient de ses yeux.

(Rolland Pauzin)


Numérologie


1, 2, 3 … Terine

Vive le mariage à huit
Et les rencontres à sept
Pour échangistes sans complexe

Ce qui devient très complexe
Hexadécimale, voire huit
Septadécimale, voire sept

Comment divise-t-on huit par sept ?
Sans qu’il en reste un qui ait un complexe ?
Et les autres qui s’en font à sa tête ?

4, 5, 6

Trois pelés et un tondu (une histoire vraie)

Madame X m’introduisit à ses deux maris à l’occasion d’une rencontre de salon. Les deux gaillards, à l’allure de bûcherons, me serrèrent agréablement la main, doux comme des gros matous.

Puis elle m’invita bruyamment à la rejoindre au second étage dans la salle de bain.

Je fis un clin d’œil interrogatif à ma copine, qui répondit en soulevant l’index et le balançant de gauche à droite plusieurs fois. C’était bon pour deux mais pas pour trois, ou bon pour trois mais pas pour quatre.

Trois pédés et une toison. Jamais deux sans trois. Mais jamais quatre sans l’approbation de ma copine !

7,8, 9

Trois fait bon ménage ; voyons, un ménage à trois. Un et un et un. En nombres latins, trois piliers relevant un temple. Un temple du troisième age. En nombres arabes, un gros nez et un gros menton ou peut-être une paire de fesses bien rondes. (Et pourtant les fesses, personne n’en a trois.)

10, 11, 12

Venez jouer sur ma grande pelouse
Ou nous ferons tous une belle partouze
Sans toutefois oublier d’inviter Toulouse

(Michel René Alix)


Historique de la terine venant de la sextine:

La sextine inventée au XIIIe siècle par le troubadour Arnaut Daniel et utilisée par Dante et Pétrarque, a été employée, jusqu’à nos jours par de nombreux poètes. On choisit d’abord six mots-clefs ne rimant pas. Le poème se compose de six strophes de six vers, qui se terminent par un des six mots-clefs.

Prenons pour mots-clefs :  un, deux, trois, quatre, cinq et six, finissants les vers de la première strophe. Et la règle de permutation permettant de passer à la strophe suivante donne :
Strophe I : Un Deux Trois Quatre Cinq Six
Strophe II : six un cinq deux quatre trois
Pour les mots-clefs de la strophe III, on procède par permutation de la même manière à partir de la strophe II. Le même principe permet enfin d’écrire successivement les strophes IV, V et VI.
Nota : si l’on écrivait une septième strophe en appliquant la même transformation de l’ordre des mots-clefs, on obtiendrait l’ordre de départ : un, deux, trois, quatre, cinq, six.

La n-ine, qui généralise la sextine, est un poème de n strophes (n étant un nombre entier), chaque strophe a  n vers, chaque vers de chaque strophe doit se terminer par un mot-clef différent. On se donne n mots-clefs qui terminent les n vers de la première strophe. Dans la seconde strophe le premier mot-clef vient à la place 2, le deuxième à la place 4, et ainsi de suite (en multipliant par 2 tant que possible). Les places manquantes sont alors remplies par les autres mots en revenant en arrière
(ici dans la quinine le troisième mot remplit le plus grand nombre impair cad 5, puis le quatrième mot le nombre impair précédent : 3 et enfin le cinquième se retrouve en première ligne)
Exemple : quinine (n=5)
Strophe I : 1 2 3 4 5
Strophe II : 5 1 4 2 3
Strophe III : 3 5 2 1 4
Strophe IV : 4 3 1 5 2
Strophe V : 2 4 5 3 1

Dans une n-ine, deux strophes distinctes ne peuvent pas avoir la même disposition. Supposons ainsi qu’on essaye d’écrire une 4-ine (ou Catherine). On a successivement :
Strophe I : 1 2 3 4
Strophe II : 4 1 3 2
Strophe III : 2 4 3 1
Strophe IV : 1 2 3 4
La strophe IV ayant la même disposition que la strophe I, on ne peut composer de quenine de 4.
Les nombres entiers pour lesquelles la n-ine (quenine) existe se nomment nombres de Queneau.

La n-ine de 3 s’appelle terine. elle a trois strophes de trois vers se terminant chacun par un des mot-rimes choisis suivant l’ordre
strophe 1 : 1 2 3 ; strophe 2 : 3 1 2 ; strophe 3 : 2 3 1

Machaut chantait que sa fin
Était son commencement,
Et le contraire. Au milieu,

Rien qui dise qu’un milieu
trouve en entre deux sa fin,
l’an de son commencement.

Bouge le commencement
qui passa par le milieu
comme y eut passé la fin.

Voir le site de l'OULIPO pour plus d'explications et d'exemples.

Tableau : Jheronimus Bosch 1450 - 1516 /  Adoration de l'Enfant